Présentation

Membre de l'AFSI (Association Française du Son à l'Image),
Membre de l'Académie des Césars (Arts et Techniques du Cinéma),
Parle et lit le français et l'anglais, parle l'arabe du Maroc et l'hébreu.

Samuel Cohen

Ma conception de la prise de son en tournage

Une scène de film ressemble, pour moi, à un mouvement d'une oeuvre musicale, avec des variations d'intensité et de timbre, les comédiens étant les musiciens par leur voix, et le metteur en scène, le chef d'orchestre.
Enregistrer une scène consiste donc à capter les différentes sources sonores la constituant, mais aussi à restituer l'homogénéité, la spontanéité et la vie qui se sont installées sous l'impulsion du metteur en scène et de l'ambiance environnante (lieu, plateau, etc.).

L'arrivée des nouveaux enregistreurs multipistes que sont le Cantar et le Déva nous permet de séparer les sources sonores (comédiens, ambiances) tout en suggérant sur le mixdown ce mélange de la scène construit par le réalisateur et dont nous sommes en tant qu'ingénieurs du son, les témoins et architectes. Dans le mixdown, on retrouve la vie et la spontanéité de la scène, y compris les petits accidents qui ne font que l'enrichir, et permettent au monteur et au mixeur de s'imprégner de cette "vérité".

Mes Qualités

Très intuitif, j'arrive rapidement, lors de la mise en place d'une scène, à définir ma stratégie d'enregistrement de la prise. Je suis toujours prêt à tourner en même temps que les autres départements, souvent même sans répétition. Cette rapidité est rendue possible grâce à la grande complicité que j'ai avec mon cadreur sonore (perchiste).

Mon expérience de trente ans sur des longs métrages et téléfilms, de tous horizons et de toutes nationalités, m'a permis de développer une grande capacité d'adaptation aux situations les plus complexes, et d'être réactif ; j'ai en même temps le souci, ainsi que mon équipe, de la discrétion et du respect de l'esprit du plateau.

Enfin, pour avoir fait de la post-synchro en audi, j'ai acquis une grande sérénité sur le plateau.
Chaque film est une aventure dans un univers qui lui est propre, et le plus excitant pour moi est de m'enrichir de toutes ces expériences, et de me remobiliser pour le suivant.